Alimentation industrielle et miracle marketing !

Si vous me demandiez de diriger pour des étudiants un cours de marketing, et de choisir à cette fin le sujet le mieux approprié pour une étude de cas, à coup sûr, je choisirai celui du secteur de l’alimentation industrielle pour animaux domestiques !

Une réussite absolument fabuleuse ! Proprement incroyable !

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : alors qu’il y a trois décennies, l’image de l’alimentation industrielle pour les animaux, était extrêmement négative, aujourd’hui, cette même industrie nourrit au moins 90 % des chiens et chats du monde occidental !

croquettes

Je reviendrai, une autre fois sans doute, sur les méthodes et les moyens employés par cette industrie pour parvenir à ce prodigieux résultat.

Mais pour aujourd’hui, nous allons nous contenter d’admirer.

Admirer, c’est bien le mot ! En effet, les propriétaires qui nourrissent de cette façon n’agissent pas ainsi parce que c’est en effet la solution qui leur donne le moins de peine, mais parce qu’ils sont réellement persuadés que c’est ce qui est le mieux pour leur animal !

Le génie de l’industrie alimentaire a obtenu ce miracle : celui de donner « bonne conscience » aux propriétaires !

x12

Bonne conscience à l’encontre de tout ce que dicte une simple intuition ! À une époque où l’on nous serine les avantages des aliments frais, des produits naturels et « biologiques », la seule appellation « alimentation industrielle » devrait suffire à effrayer définitivement !

Eh bien non, pas du tout !

Pas plus d’ailleurs que d’autres évidences ! Chacun sait bien que la cuisson dénature tous les produits. Chacun se doute que le processus de fabrication des croquettes industrielles, qui passe par l’extrusion, c’est-à-dire une cuisson à très haute température, ne peut qu’aggraver de façon considérable cette dénaturation. Chacun sait bien qu’un tel parcours détruit notamment toutes les vitamines naturelles, et que les artificielles introduites pour les remplacer sont considérées par nombre de spécialistes comme cancérigènes. Et chacun sait aussi qu’on n’a jamais vu de loups ravager des champs de maïs ou de blé et moins encore de riz. Et que par conséquent les carnivores ne sont pas faits pour avaler des céréales. Céréales présentes cependant dans la quasi-totalité des croquettes. Et encore, et encore, des arguments de ce genre nous prendraient des pages…

Eh bien, tous ces arguments de bon sens, disparus, évaporés, évacués, éliminés, plus sûrement encore qu’après les vitamines d’une extrusion dévastatrice… Un véritable miracle de communication marketing !

x6

One Comment

  1. super article et c’est la vérité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *