Sale temps pour les croquettes !

Le présent site n’a jamais été avare d’informations tendant à s’interroger sur les inconvénients et même les dangers présentés par l’alimentation industrielle des chiens et des chats.

croquettes2

Une position, qui en France en tout cas, et c’est le moins que l’on puisse dire, est bien peu partagée !

Les vétérinaires, en grand nombre, aiment tant les croquettes qu’ils en sont devenus… les premiers commerçants ! Les éleveurs « professionnels », les animaleries, et tous autres vendeurs de chiens, pour leur part, ont tellement la religion de l’alimentation industrielle, que c’est systématiquement « croquettes en main » qu’ils livrent leurs chiots, avec le projet avoué d’intoxiquer de la sorte, dès le départ et pour toujours, leurs pauvres clients maintenus dans l’ignorance.

Plus grave encore : chez nous, le point de vue favorable aux croquettes n’est pas seulement « commercial », Il est, depuis longtemps, « institutionnel ». Vous ne pouvez pas, dans notre beau pays, avoir plus de trois femelles reproductrices (toutes les espèces dites carnivores confondues, chiens chats et autres furets par exemple) si vous n’avez pas au préalable mérité un « certificat de capacité », qui attestera de vos connaissances nécessaires à votre activité. Eh bien, si au cours de l’examen, vous ne choisissez pas systématiquement, pour les questions d’alimentation, les réponses les plus en faveur de l’alimentation industrielle, n’insistez pas, vous n’obtiendrez jamais votre certificat !

Le fait que le certificat soit le résultat d’un furieux lobbying conjugué d’une partie de la profession vétérinaire, et d’un syndicat regroupant animaleries et éleveurs industriels de chiens n’ayant bien sûr rien à voir à l’affaire…

x

Un tel environnement suffit à vous expliquer combien je suis resté sidéré par une incroyable et courageuse émission de télévision diffusée le dimanche 8 octobre 2017, 20 h 30, sur la chaîne numéro cinq ! Pendant plus d’une heure et demie, je n’en ai cru ni mes yeux, ni mes oreilles, je me suis demandé si je ne rêvais pas !

Jugez plutôt !

Dans une première partie, les enquêteurs ont démontré avec beaucoup de rigueur que la totalité des croquettes mises actuellement sur le marché comportait un taux de mycotoxines tout à fait suffisant pour compromettre de façon grave la santé des animaux ! Quelle horreur ! Quel sacrilège prononcé contre « sainte croquette » !

croquettesloki

Et ce n’est pas tout : l’émission a ensuite souligné que les analyses sont formelles : les croquettes dites premium, même vendues par les vétérinaires, tout comme les croquettes soi-disant haut-de-gamme, comportent un taux d’au moins 40 % de glucides. Or les chiens et les chats, avec leur tube digestif court, ne sont pas capables de digérer les céréales porteuses de ces glucides. Le chien, tout comme le chat, synthétise les glucides nécessaires à son organisme à partir de la seule viande, grâce à un procédé appelé la néoglucogenèse. Il n’a aucun besoin d’absorber des glucides.

Non seulement les chiens et les chats n’ont pas besoin d’absorber des glucides, mais ceux-ci ne peuvent qu’entraîner l’apparition de maladies chroniques graves, telles que le diabète, l’obésité, et des problèmes cutanés.

Bien sûr, rien là, qui fut de nature à me surprendre : mais entendre cela, un tel discours à contre-courant de la vérité officielle et imposée, sur une chaîne de télévision, à une heure de grande écoute ! Bravo l’équipe ! Il faut un fameux courage et de l’audace pour énoncer de telles vérités !

Et puisque l’on parle de courage, la palme revient à une jeune femme, vétérinaire de son état, qui n’a pas hésité à affirmer que 50 à 60 % des animaux soignés dans son cabinet souffraient de maladies consécutives à leur mode de mauvaise alimentation à base de croquettes !

Des émissions courageuses, ce n’est pas si fréquent, et cela méritait donc d’être relevé et signalé !

Nul doute, cependant, que l’alimentation industrielle ne va pas laisser passer cela sans réagir ! Ces géants de la malbouffe animale ne sont pas pour rien hyper spécialistes de marketing et de mensonges ! À coup sûr, une affaire à suivre !

croquettes

Paris, le 17 octobre 2017

Notes :

Liens vers quelques-uns de mes articles sur ce sujet :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *