Vrai ou faux : « Un chat, ça ne se toilette pas » !

Ce site est en principe dédié aux chiens et à la correction de toutes les erreurs ou approximations récitées à son sujet.

Mais aujourd’hui, une fois n’est pas coutume, j’ai pourtant envie de vous parler… chats !

cat-1045782_1280

Ce qui se dit !

Commençons, si vous le voulez bien, par un petit inventaire de ce qui se dit et de ce que vous avez déjà certainement entendu, à propos des chats !

– Un chat, ça ne se toilette pas !

– On toilette à la rigueur les chats à poil long, mais les poils courts, pas question !

– De toute façon, les chats détestent les peignes plus encore que les brosses !

– Les chats n’aiment pas l’eau !

– Il serait d’autant plus absurde de vouloir toiletter un chat, que ces animaux sont naturellement très propres, et passent une partie de leur temps à se nettoyer eux-mêmes !

– Le toilettage du chat à poil long est une affaire de spécialistes, et doit être confié à des spécialistes !

Vous serez d’accord avec moi, on pourrait prolonger de telles citations pendant des pages…

Ce qu’il faut en penser !

Maintenant, que faut-il penser de tant de doctes affirmations ?

Pour être précis, il faut au préalable s’entendre sur ce que l’on appelle un « chat ».

Nos ancêtres n’ont pas accepté la présence de ces petits félins appelés aujourd’hui chats, parce qu’ils étaient assoiffés d’une certaine forme de compagnie animale, mais pour une tout autre raison beaucoup plus pragmatique : ils se sont rendu compte que ceux-ci se montraient particulièrement efficaces pour protéger les récoltes de l’agression de la plupart des petits rongeurs !

cat-1456741_1280

Si la mission principale d’un chat est de tuer les souris, peu importe en effet « qu’il soit noir ou blanc », affectueux ou pas, et qu’il vive plus ou moins peu de temps ! La prolificité de cette espèce est telle que l’individu chasseur se trouve remplacé facilement…

Maintenant, si l’on parle de « chat de compagnie », vous conviendrez qu’on est sur un tout autre registre ! À commencer par l’espérance de vie : le chat de ferme était considéré comme vieux, et plus ou moins impropre à sa mission… à partir de sept ou huit ans… Un âge où l’on est presque encore un gamin quand on est un chat de compagnie…

Dit autrement : si votre principale préoccupation est d’avoir près de vous un « tueur de souris » facile à remplacer, vous avez parfaitement raison de ne pas vous soucier du bien-être et du confort réel de votre animal. En revanche, si nous parlons « animal de compagnie », il en va tout autrement, et soyez persuadés que votre chat a besoin de vous et de vos soins pour vivre longtemps, confortablement, et dans le meilleur état de santé possible.

cat-2120915_1280

Et le premier des soins que vous pouvez — que vous devez — prodiguer à votre compagnon, c’est son toilettage…

À titre d’illustration, commençons par mettre en morceaux quelques-uns des clichés notés ci-dessus :

– « Les chats se lèchent. » Mais ce n’est pas du tout pour faire leur toilette ! Mais alors, pas du tout ! En réalité, de nature, le poil du chat se charge en permanence d’électricité statique. Une électricité qui lui est parfaitement désagréable, et lui provoque des démangeaisons ! Voilà pourquoi il se lèche ! Il ne fait d’ailleurs pas que se lécher, il peut parfois s’arracher du pelage, au point même de s’en étouffer en l’avalant. Un accident bien connu dans le cas des poils longs ! Un remède relativement inefficace, comme nous le verrons, mais livré à lui-même, c’est le seul à sa disposition.

cat-1152988_1280

Or, ce qu’il faut comprendre, c’est que notre environnement dans lequel nous faisons vivre nos chats de compagnie aggrave considérablement ce problème d’électricité statique : ce sera donc bien le moins que nous essayions de compenser les désordres que nous apportons !

– « Les chats n’aiment pas l’eau » : c’est vrai, nous allons le découvrir, uniquement s’ils ont été mal élevés… Un chat « bien élevé » (au sens propre tout comme au sens figuré) n’a en effet aucune crainte de l’eau.

cat-1052060_1280

– « Le toilettage du poil long doit être confié un spécialiste » : cette proposition est vraie… uniquement si vous êtes milliardaire : en effet, comme nous le verrons, un tel spécialiste devrait en effet intervenir (et donc se faire payer)… tous les jours !

– « Les chats n’aiment pas qu’on les toilette » : nous allons découvrir ensemble que c’est la proposition la plus inexacte de toutes celles que nous avons citées ! C’est en effet tout le contraire, et cela pour des raisons « comportementales » ! Je le démontrerai !

Si donc toutes ces propositions sont fausses, la conclusion s’impose : la question de l’opportunité d’un toilettage pour les chats reste bel et bon posée.

Et la vérité, nous allons le voir n’est pas que vous pouvez, mais que vous devez toiletter votre chat !

Vous devez le toiletter pour vous !

Théoriquement, le poil des chats se renouvelle presque en totalité deux fois par an. Et c’est à peu près ce qui se passe pour les animaux qui vivent en permanence « à l’extérieur ».

Qu’en est-il maintenant pour ceux qui vivent dans nos domiciles, et qui, en particulier, y dorment ? Le renouvellement du pelage se produit de la même façon, mais de manière plus « continue » : c’est-à-dire que de façon tout à fait naturelle et normale un chat perd des poils à peu près en permanence tout au long de l’année, même si cette perte est un peu plus accusée à certaines périodes.

Dit autrement, votre chat perd en moyenne un douzième du total de son système pileux tous les mois…

Donc, pour un chat, perdre quotidiennement une certaine quantité de pelage, c’est normal et inévitable (en réalité, un trois cent soixantième du total de son pelage, ce qui est en effet considérable) : inutile de consulter le vétérinaire à ce sujet !

Le chat qui vit à l’extérieur perd ses poils morts… à l’extérieur ; celui qui vit à l’intérieur d’un domicile les perd de la même manière, mais cette fois à l’intérieur de ce domicile.

Avec une caractéristique que nous avons déjà suggérée, qui vaut pour les poils morts tout comme pour les poils vivants : les uns et les autres sont chargés d’électricité statique. C’est-à-dire que vous en débarrasser ne se fera pas à l’aide du seul passage de l’aspirateur, par exemple ! Attendez-vous à une lutte autrement plus acharnée !

Ajoutons ceci : ces poils morts ne quittent pas si facilement leur fourrure d’origine. Leur propriétaire, que ces encombrants passagers finissent par insupporter, les y aura aidés. Comment ? En se frottant le corps avec conviction sur certaines surfaces dont il devine ou constate l’efficacité : les fauteuils, par exemple recouvert de velours ou de tissus (un véritable délice), certains coussins, les moquettes (très bien aussi), les tapis, vos vêtements (quand ils comportent des fibres synthétiques, cela devient un véritable régal)… Après, ce sera à vous de jouer… Enfin si l’on peut dire !

Avec un phénomène aggravant : cette électricité statique fait de votre charmant compagnon, et cela bien malgré lui, un véritable aspirateur à crasse et à poussière… crasses et poussières qui viendront en surplus sur les surfaces choisies pour les frottements…

Maintenant, que ces constatations ne fassent naître aucune animosité à l’encontre de votre pauvre animal : il ne faut vous en prendre qu’à vous-même ! C’est qu’en effet, vous auriez pu éviter, facilement, tous ces inconvénients, comme nous allons le découvrir dans les lignes qui suivent !

Voilà pourquoi je conclus ce paragraphe en le réaffirmant : vous devez toiletter votre chat… pour votre propre confort !

Vous devez le toiletter pour lui !

Vous devez donc le toiletter pour vous, mais plus encore pour lui-même !

En effet, je l’ai déjà suggéré, ces poils morts qui l’encombrent sont très désagréables pour votre chat et lui rendent certainement la vie quotidienne plus ou moins pénible, sinon insupportable.

cat-504549_1280

Éliminer l’électricité statique, cela finit par être pour lui plus ou moins obsessionnel. Quand se lécher ne suffit plus, il peut aller jusqu’à s’arracher le pelage, comme je l’ai déjà signalé.

Tous les félins, et les chats comme les autres, aiment se frotter le corps contre… ce qu’ils trouvent ! Alors, pourquoi pas votre brosse ? Parlons-en ! Vous allez découvrir que peu à peu, votre chat ne va pas aimer votre toilettage… il va en raffoler !

Vous voulez en savoir plus ? Je vous promets de vous dire tout, absolument tout, dans l’un des livrets de la collection « les guides Audreco » : « Je toilette mon chat ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *